CARLING

IMG_7364.JPG

Carling est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est. Elle est localisée dans la région naturelle du Warndt, dans le bassin de vie de la Moselle-Est et appartient à la communauté d'agglomération Saint-Avold Synergie. Ses habitants sont appelés les Carlingeois. 

Géographie :

La commune s'étend sur 2,7 km2 et comptait 3 483 habitants au dernier recensement de janvier 2019.

Entourée par les communes de L'HôpitalDiesenPorceletteSaintAvoldCreutzwald et Lauterbach (Sarre), Carling est située à 7 km au nord-est de Saint-Avold la plus grande ville à proximité ainsi que d'une importante plate-forme chimique et industrielle. La ville, entourée de forêts, est proche du parc naturel régional de Lorraine à environ 24 km. Le Lauterbach (ruisseau) est le principal cours d'eau qui traverse la commune de Carling, en partie canalisé dans un parcours souterrain. Son sol est sablonneux, résultant de l’altération de grès triasiques qui recouvrent de profondes couches charbonneuses autrefois exploitées, comme en témoigne l'existence d'un ancien terril situé au centre de la ville et composé de schistes carbonifères. L'altitude de Carling varie entre 228 et 267 mètres.

Localisation :

Commune du Nord-Est de la France, fait partie de l'arrondissement de Forbach et du canton de Saint-Avold-2 du département de la Moselle en région Lorraine, près de l'actuelle frontière franco-allemande ; la commune de Carling est localisée dans la région naturelle du Warndt et dans le bassin de vie de la Moselle-Est. La ville fait partie d'une conurbation transfrontalière avec les villes de Forbach, Freyming-Merlebach, L'Hôpital, Saint-Avold, Sarreguemines côté français et Sarrebruck côté allemand connue sous le nom d’eurodistrict Saar-Moselle.

  • La ville se trouve à proximité de Sarrebruck en Allemagne (30 min), de Metz (45 min) de Nancy (1 h 20) et de Strasbourg (1 h 20), le tout par l’autoroute (échangeur de Saint-Avold).

  • Les gares régionales les plus proches sont celles de Saint-Avold ou de Béning-lès-Saint-Avold (pour les trajets en TER surtout vers MetzSarreguemines ou Sarrebruck).

  • La gare TGV la plus proche est celle de Forbach à moins de 20 minutes pour rejoindre Paris ou Francfort en 1 h 50 avec l’ICE 3 ou avec le TGV.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cités et quartiers de Carling :

  • Le centre-ville. On y trouve des commerces, l'école Pierre-Ernst, l'église, le gymnase, le stade, le terrain de tennis, les résidences pour personnes âgées, l'hôtel de ville et des monuments ;

  • la cité Moselly. On y trouve une école maternelle, un terrain de jeux et le boulodrome de Carling. Monument Émile-Moselly ;

  • le quartier Les Sapinières (rue A. Renard, avenue de la Sapinière) ;

  • le quartier La Frontière. On y trouve le City Stade et un terrain de jeu ;

  • le quartier Les Vergers ;

  • la cité Bois-Richard (rue de la Paix, rue de la Vallée, rue de la Concorde). Ancienne chapelle de l'église néo-apostolique à l'abandon, rue de la Paix ;

  • la zone artisanale (Z.A.) Charles Jully.

Démographie :

Population de 1728 à 1789 estimée d'après le nombre de feux dans le nouveau village.


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007.

Evolution de la population

 

 

Langues :

Plusieurs langues sont utilisées sur le territoire de la ville de Carling. Les principales sont :

  • le français (langue officielle de la République)

  • l’allemand (ou « Hochdeutsch »). Son usage reste exceptionnel dans la commune (publications, cultes et chants).

  • le dialecte francique rhénan de Lorraine (ou « Rheinfränkisch ») qui fait partie du groupe des langues germaniques du moyen-allemand occidental (ou « Westmitteldeutsch »). L’usage du dialecte (ou « Platt ») est en long déclin à Carling.

Culture locale et patrimoine :

Lieux et monuments :

  • bornes anciennes. D’imposantes bornes marquées de fleurs de lys stylisées, symbole des rois de France, et la marque AR, pour Arrondissement Richard, sont les dernières traces de l’ancienne seigneurie d’Überherrn. Elles sont pour la plupart bien cachées dans les sous-bois. D'autres bornes faisant office de frontière sont plus récentes ;

  • l'ancienne poste en style impérial allemand (restaurée) située rue de Diesen ;

  • l'ancienne mairie, servant actuellement de poste, rue Principale ;

  • avant-poste de la Ligne Maginot situé rue de la Frontière, aujourd'hui détruit ;

  • la gare construite à l'époque allemande entre 1875 et 1878 sera détruite le 25 novembre 1986. D'importance stratégique pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle était entourée de 4 batteries de défense anti-aérienne protégeant un important dépôt de munitions. Il s'y trouvait également un important parc à bois de mine alimentant les houillères ;

  • l'ancien restaurant Labach avec Salle des Fêtes ;

  • ancien hôpital des frères franciscains situé rue de la Frontière, aujourd'hui détruit ;

  • le siège de la direction des houillères. Appartenait à la Compagnie Houillère de la Moselle Maximilien Pougnet et Cie. Il subsiste les deux bâtiments restaurés de l'ancienne direction. L'un des bâtiments sert actuellement d'Hôtel de Ville ;

  • quelques maisons lorraines anciennes typiques ;

  • monument aux morts, avec sculpture de Jeanne d'Arc en armure portant l'étendard. La sculpture fut mutilée par l'occupant durant la Seconde Guerre mondiale en 1940 et fut ensuite cachée par les Carlingeois à côté de l'église. Elle fut restaurée après le conflit par Gino Cobai, entrepreneur à Carling ;

  • stèle des combattants du Warndt morts pour la France (1939-1940). Elle est située à côté du monument aux morts, près de l'église paroissiale ;

  • tombe d'un soldat du Commonwealth de la Première Guerre mondiale (nationalité anglaise) se situant au cimetière de la commune. Elle est adossée au mur d'enceinte du haut. C'est la tombe du soldat T.R. Moore, matricule 18141, du régiment Gloucestershire Regiement. Il est mort le 15 octobre 1918 à l'âge de 22 ans. Mention « For Ever With The Lord » inscrite sur la tombe.

L'ancien puits et l'Eglise rue Principale

La poste (ancienne mairie) - rue Principale

Place de l'Eglise avec monuments

Restaurant Labach, tel qu'il était en 1900

Ancienne poste - rue de Diesen

Vue ancienne de la rue Principale

Ancien hôtel - rue Principale

Monument des soldats tombés dans la bataille du Warndt

Contact :
Mairie de CARLING
199A rue Principale   
57490 CARLING
Tél : 03.87.93.21.11
mairiedecarling@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture : 
du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h00